Difficulté au logement, un dispositif de l’Etat pour les étudiants

La rentrée universitaire est à l’ordre du jour et il est certain qu’un grand nombre d’étudiants sont à la recherche de la perle rare… soit d’un logement. Cependant cette année, ils seront aidés par un dispositif qui vient d’être mis en place par l’Etat, et qui dorénavant, se portera garant pour eux, par rapport aux bailleurs.

Des exigences pour en bénéficier

C’est ce lundi 8 septembre que Geneviève Fioraso devrait en livrer les clefs. Selon elle « la difficulté de l’accès au logement ne doit pas être un obstacle à la poursuite d’études et à la réussite des étudiants ». Ce dispositif a déjà fait ses preuves en Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Ile-de-France et Nord-Pas de Calais. Il y a quand même quelques exigences pour en bénéficier : Les étudiants ne doivent pas excéder 28 ans et les bailleurs doivent avoir des loyers plafonnés. Par exemple 600 euros en Ile-de-France ou 700 euros à Paris, pour une personne seule. Les étudiants qui vont en bénéficier devront en outre payer une cotisation de 1,5% du coût de leur loyer.

L'immobilier des petits logement toujours en hausse

Selon Morgan Ravel vice-présidente de la Fédération étudiants « C’est un peu l’arbre qui cache la forêt. Le problème, c’est que les prix en particulier des petits appartements, sont toujours très élevés et le gouvernement a reculé sur la loi ALUR, sur l’encadrement des loyers que nous attendions. La limitation des frais d’agence est elle aussi revue à la baisse, c’est dommage ».

Portrait de Didier Ninauve

Ajouter un commentaire

Filtered HTML

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Allowed HTML tags: <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Vous vendez ou louez un bien immobilier ?

Quels sont vos diagnostics obligatoires