La CUB lance un prêt à taux zéro

Lors du salon du logement neuf qui s'est tenu du 12 au 14 avril dernier à Bordeaux, la commune urbaine de Bordeaux a présenté son PTZ spécifique en complément à celui de l'État.

CUB : un PTZ spécifique

La CUB ou commune urbaine de Bordeaux a profité du dernier salon du logement neuf pour lancer son PTZ spécifique. En effet, en complément du prêt à taux zéro de l'État, les ménages aux revenus modestes de Bordeaux disposent désormais d'un PTZ spécifique pour accéder à la propriété en tant que primo-accédants. Cette mesure a été votée en vue de faciliter l'accès au marché de l'immobilier neuf bordelais ainsi que son agglomération aux primo-accédants où le mètre carré est proposé à 3 600 euros en 2012, parking compris. Le prêt à taux zéro de l'agglomération fait suite au passeport premier logement qui a été lancé en 2011. Réservé aux programmes neufs agréés par la commune urbaine de Bordeaux, le PTZ Bordeaux est accordé sous certaines conditions.

Un budget de 125 000 euros

Pour accéder au PTZ de l'agglomération, les ménages aux revenus modestes et moyens souhaitant faire l'acquisition de leur premier logement sur le territoire doivent disposer tout au plus de trois SMIC par famille. La mesure s'appliquera uniquement sur les opérations agréées par la CUB comme les ZAC ou zones d'aménagement concerté, l'opération des 50 000 logements ou encore les aménagements de centre-ville. En contrepartie, les promoteurs immobiliers et les bailleurs sociaux s'engagent à contrôler les prix des logements concernés. Un budget de 125 000 euros est prévu par la CUB pour le financement de cette mesure qui fera bénéficier d’une aide de 15 000 euros à un couple et d’un soutien financier de 20 000 euros pour les ménages de quatre personnes, à rembourser sur 14 ans.

100 logements neufs

Grâce au PTZ spéficique, la commune urbaine de Bordeaux compte mettre en oeuvre la construction d'une centaine de logements neufs en 2013. Grâce à un accord avec des promoteurs qui s’engagent à proposer un prix de sortie maîtrisé compris entre 2 500 et 3 000 euros TTC par mètre carré, le dispositif répond à l'ambition de l'agglomération d'approcher le million d'habitants en 2030. La commune bordelaise devra pour cela produire au moins 9 000 logements neufs par an. La collectivité contribue ainsi à la relance de l'activité du secteur immobilier toujours en pleine crise. La CUB révèle en effet que le nombre de mises en chantier de production de logements neufs est passé de 7 500 unités en 2011 à 4 000 en 2012, car seulement 15 % des ménages ont les moyens d'acquérir un T3 à 3 140 euros le mètre carré.

Portrait de Didier Ninauve

Ajouter un commentaire

Filtered HTML

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Allowed HTML tags: <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Vous vendez ou louez un bien immobilier ?

Quels sont vos diagnostics obligatoires