Plan Rénovation énergétique des bâtiments : les recommandations du premier rapport d'étape

Marcel Torrents et Jacques Pestre, chargés de piloter le plan Rénovation énergétique des bâtiments, viennent de dévoiler récemment des propositions qui permettraient d'atteindre l'objectif des 500 000 logements rénovés à partir de 2017.

Privilégier la rénovation énergétique

Les travaux réalisés par les ménages ne prennent généralement pas en compte l'efficacité énergétique. Il en est de même pour les travaux de rénovation comme le ravalement décennal ou le changement de toiture. Il est donc proposé de privilégier l'efficacité énergétique au cours des travaux de rénovation avec la modification du slogan proposé par le ministère du Logement. De « j'éco-rénove, j'économise », celui-ci passe ainsi à « je rénove, j'éco-rénove ». La relance de la rénovation devra en outre reposer sur le label RGE-Reconnu garant de l'environnement à la place de l'éco-PTZ ou encore du crédit d'impôt. En effet, ces derniers sont encore mal perçus par les banques qui rechignent parfois à les financer. Concernant l'écoconditionnalité, les copilotes recommandent d'éviter son report, car il appartient aux professionnels de faire correspondre leurs entreprises au RGE avant le 1er juillet 2014. La solution proposée consisterait à pérenniser Feebat ou à concevoir un logo RGE unique tout en associant le label aux artisans. Pour ce qui est des aides aux ménages, aucun changement n'est conseillé avant 2017. La création d'une TVA unique semble toutefois sur la bonne voie avec des aides aux particuliers plus simples et lisibles.

La vision à long terme

À travers leur proposition, Marcel Torrents et Jacques Pestre mettent en avant la nécessité d'atteindre la classe A ou B du Diagnostic de performance énergétique sur l'ensemble du parc immobilier français d'ici 2050. Certaines mesures faciliteraient l'atteinte de ces objectifs : travaux obligatoires au niveau des toitures ou des façades ; évolution vers un DPE+ en euros/m² ; ou encore mise en place d'un passeport du bâtiment comprenant tous les éléments relatifs au logement. Autre proposition des copilotes du plan : la création d'un outil de scan 3D portatif qui associerait la maquette numérique aux outils du Building Information Modeling ou modèle d'information unique du bâtiment. Enfin, le premier rapport d'étape recommande la création d'un cercle de négoces et d'industriels qui serait en charge de la prise en main de la filière de rénovation énergétique. Ce cercle aurait la possibilité de lancer des campagnes de communication, mais également des simplifications de certaines normes et règlementations. Il reposerait essentiellement sur la coopération ainsi que la collaboration entre les différents métiers du bâtiment et pourrait également développer des plateformes à travers chaque région tout en prenant compte des spécificités des différents territoires.

Portrait de Didier Ninauve

Ajouter un commentaire

Filtered HTML

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Allowed HTML tags: <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Vous vendez ou louez un bien immobilier ?

Quels sont vos diagnostics obligatoires