Selon le Diagnostic DPE, les Français sont loin d’être compétitifs

Selon l’enquête du ministère de l’Ecologie, les habitats français, ne sont pas compétitifs, au niveau des économies d’énergie.

Des performances énergétiques diagnostiquées en D ou E en majorité

Sur cette question, le ministère de l’Ecologie a fait faire une enquête en mai 2013 nommée Phébus, pour préciser la valeur énergétique de pas moins de 10 000 logements. Cette enquête, prenait en compte deux choses : la réalisation d’un DPE et un dialogue de 45 minutes avec les locataires ou propriétaires. Il s’est avéré que les résultats, étaient très mauvais pour les logements français. Selon les sources de cette enquête, 53,6% des logements montraient une performance énergétique classée en D ou E (donc très moyenne). Seulement 14% des habitats se sont classés avec une bonne performance énergétique (A B et C), ce qui est relativement peu.

Il faudrait, toujours selon cette enquête, faire faire des travaux pour la rénovation des habitats qui seraient dans l’ordre de 6 967 euros par logement, afin de faire des économies d’énergie qui se chiffreraient environ à 690 euros pour une année entière.

Portrait de Didier Ninauve

Ajouter un commentaire

Filtered HTML

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Allowed HTML tags: <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.

Vous vendez ou louez un bien immobilier ?

Quels sont vos diagnostics obligatoires